Premier automne, la bèche à l’honneur

Classé dans : Non classé | 0
La « super bèche » et la pige maison, outils majeurs de nos plantations automnales

Le mois de novembre (2017) va arriver. On essaie de penser à tout en attendant que les plants de petits fruitiers (myrtillers, cassissiers et aronia) et les plants de la haie arrivent. ANTICIPER comme dirait mon cher Papa !…. Et oui, environ 600 plants de petits fruitiers et 300 plants pour la haie, ça fait un sacré joli colis à planter pour nos petites mains et nos petits moyens : une bèche (mais une très jolie bèche en cuivre !), une pige fabriquée maison, de la ficelle, des fers à béton, des gants et une remorque. Alors on prépare les rangs « au cordeau », le compost est intégré et le paillage fait sur la parcelle de cassissiers…pour les myrtilliers on le fera plant par plant après la plantation. Y’a plus qu’à !

Avec un peu de recul j’ai un super souvenir de ces plantations ! À part les fraîches pluies de novembre qui nous trempaient les reins (mais qui part ailleurs sont un facteur de réussite, je pense, à la reprise des plants) je ne me rappelle que de sensations positives…

Jeunes plants de myrtilliers tout juste plantés, entourés de leur nid de foin

 

 

 

Et même d’une grande satisfaction, quand au 14 décembre nous avons planté le dernier arbuste de la haie (bien enrobé comme les autres, de pralin, tapissé de brf et protégé par un petit manchon). Il faisait froid, il faisait nuit, et ma frontale n’éclairait pas grand chose….mais l’air était bon et en rentrant la chaleur du petit poêle à bois et le sentiment de participer (à petite échelle) mais de participer tout de même à la VIE de ce petit lopin de terre m’a rendu (et me rend encore !) très heureuse.

Laissez un commentaire